fr_langue nl_langue en_langue de_langue
ASBL Voies d'Eau du Hainaut

 

 

Le site du Canal du Centre historique ne fut pas seulement le cadre d’une exceptionnelle aventure technologique universellement reconnue (celle des quatre ascenseurs hydrauliques à bateaux), il fut aussi le théâtre d’une épopée humaine anonyme, celle des travailleurs étrangers venus chercher emploi et avenir dans la Belgique industrieuse.

Lancées dans la bataille du fer afin de répondre à l’énorme demande du secteur ferroviaire, les usines Gustave Boël procédèrent, en 1946, à un recrutement de manœuvres dans le Nord de l’Italie. En 1947, 223 ouvriers italiens sont logés en bordure du Canal du Centre et de l’usine, dans quatre blocs sommairement construits comprenant chacun huit logements de 30 m² avec, en leur centre, un bâtiment servant de cantine.

Moins spectaculaire que les ascenseurs, ce lieu de mémoire est néanmoins incontournable pour qui veut approcher le passif émotionnel d’un territoire de labeur et d’une partie de ses habitants. Preuve visible de l’effervescence industrielle passée, le site témoigne des conditions de vie précaires qu’offrait la Belgique à ses travailleurs immigrés.


Pour donner une consistance culturelle à cet ensemble architectural, l’une des ailes de ce bâtiment abrite le Centre d'Interprétation de l'Immigration en Région du Centre ; une exposition permanente de près de 100m² consacrée aux phénomènes migratoires qui ont modelé le visage et les habitudes des gens de la Région du Centre depuis la Révolution Industrielle.

Le Centre d’Interprétation de l’Immigration en Région du Centre a donné carte blanche à deux historiens de La Louvière pour retracer les grandes lignes de la « petite histoire » industrielle. Jacques Liébin et Michel Host nous racontent l’histoire d’une population de labeur venue soutenir le développement économique d’une région étrangère dans une scénographie sobre et discrète.


De l’arrivée des premiers travailleurs flamands dans les années 1850 au kaléidoscope culturel d’aujourd’hui, l’immigration est traitée dans ses particularités locales. La première partie de l’exposition est consacrée à la période d’avant 1945 et retrace parallèlement l’histoire des vagues migratoires, le développement de la révolution industrielle et la naissance de la ville de La Louvière. La seconde partie de l’exposition s’attarde sur les grands courants migratoires de l’après 1945 et les replace chacun dans son contexte historique.


Comme La Louvière Métropole Culture 2012 est aussi un projet citoyen, cette exposition permettra de favoriser la réflexion des Louviérois et des nombreux visiteurs du site sur les fondements de notre identité culturelle qui sont aussi (et tant mieux) à rechercher dans la diversité.

________________________________________

Une exposition réalisée par la Province de Hainaut et l’ASBL Voies d’Eau du Hainaut
avec le soutien de la Wallonie (dans le cadre de La Louvière Métropole Culture 2012), du Commissariat général au Tourisme et la collaboration de l’ASBL Fédération du Tourisme de la Province de Hainaut.

éditeur responsable : VEH, maintenance du contenu : Voies d'Eau du Hainaut,
date mise à jour : 23-4-2012, s'identifier